L'auteur et son œuvre | Singularités

1 / 4

Programme de gala des courses à Deauville (1962). Une illustration de La Course des rois de Thierry Maulnier (1947). « Le concours hippique » (Portraits-Souvenir, 1935). Dessin  du manuscrit de Léone (1945) publié par Jean-Louis Major dans son édition critique du poème (Éditions de l'Université d'Ottawa, Ottawa , 1975).

« Je supporte TOUT à la manière des sportsmans [sic] qui couchent à six aux W.C. pendant la grande semaine du Derby d’Ebson. Je mourrais de ne pas voir, de ne pas entendre. J’aurais donc été de la chose ! Je supporterais le pire pour cela, pour courir le risque avec les autres. »
(Jean Cocteau, lettre à sa mère du 18 février 1916.)

Le Derby Stakes, connu sous le nom de Derby d’Epsom, ou Derby, est une prestigieuse course hippique de plat dont l’origine remonte au XVIIIe siècle. Ce grand prix a lieu en Angleterre à Epsom Downs, au mois de juin, et représente un tremplin pour la carrière des jeunes jockeys.

*


Tribune des courses

Jockeys au soleil à l’ombre elle
N’ouvre même pas son ombrelle
Tandis que fiers de porter leurs
Éblouissantes couleurs
Les Pur-sang battent des ailes

Ce trop luxueux attirail
Qui par des plumes se termine
Cache le serpent du rail
D’Ève et d’Anna Karénine

Et la nuit verse des pleurs

(Jean Cocteau, Faire-part, Librairie Saint-Germain-des-Prés, Paris,1968.)