Images | Varia

1 / 5

Article et dessins pour le Congrès international de la soie et pour la quinzaine du blanc au Bon Marché.

À l’occasion du Congrès international de la soie qui se tient à Lyon et à Paris en juin 1948, un texte signé de Cocteau, « Le fil de soie », accompagné d’un dessin, est publié dans le programme de cette manifestation prestigieuse.
En réalité, si le texte est signé du poète, il a été écrit par un de ses familiers, François Sentein, lequel lui a parfois prêté sa plume pour des textes divers : « Pour Cocteau j’ai rédigé des prières d’insérer, des articles même, des quatrièmes de couverture, en prenant son style. J’étais arrivé à prendre son coup de main. Mais pour quelqu’un qui a l’oreille fine, cela sonne différemment : il y a chez Cocteau un naturel, une finesse que mes articles n’ont pas. C’est astucieux, pas spirituel comme le style de Cocteau. J’ai aussi écrit un texte sur la soie demandé par les soyeux de Lyon. Le texte initial de Cocteau avait été refusé et il m’a demandé d’en écrire un autre pour lui » (entretien avec Pierre-Marie Héron, 1998).
Le dessin en revanche est bien de Cocteau, comme celui qu’il fait pour la quinzaine du blanc au Bon Marché : un beau dessin allégorique mettant en scène une licorne, animal fabuleux que l’on retrouve plusieurs fois dans son œuvre.