L'auteur et son œuvre | Vie de l'œuvre

1 / 1

« Photomaton » de Jean Cocteau dans Cinémonde, n° 715, avril 1948.

Cinémonde parle souvent de Cocteau à l’occasion de ses films, avec par exemple un reportage sur La Belle et la Bête en juillet 1946, ou un dialogue de l’auteur avec Georges Beaume en décembre, en marge du même film. En mars 1948, le magazine publie un petit reportage photographique sur Cocteau jouant à Rocambole en marge du tournage de son film L’Aigle à deux têtes. En mai, autre reportage, sur le tournage des Parents terribles cette fois.
Le poète est donc le bienvenu dans les colonnes du magazine, où l’on parle de lui en bien. Dans ce « Photomaton » publié en avril 1948, « Huguette Ex-Micro » s’amuse avec tous les lieux communs que la presse débite habituellement sur lui et qui font « l’article de série », et s’insurge contre les « cocteauphobes », avant de raconter plaisamment une tentative d’interview avec un « polycocteaugraphe » pendu au téléphone.