L'auteur et son œuvre | Singularités

1 / 4

« Comme président d’honneur de la Ligue France-Hongrie et honteux de mon impuissance, j’envoie le témoignage de ma détresse profonde à tous les écrivains hongrois qui peuvent encore l’entendre » (message de Jean Cocteau en première page de l’hebdomadaire Arts, 14-20 novembre 1956).

L’invasion de la Hongrie par les troupes soviétiques début novembre 1956 déclenche la colère de Cocteau. Il donne alors un grand article qui paraît en première page de la revue Arts. Il avait l’année précédente participé à l’Hommage des poètes français à Attila József (introduction de Tristan Tzara, Seghers, Paris, 1955) et participera également en 1957 à l’Hommage des poètes français aux poètes hongrois (Seghers, Paris, 1957).