Lettres et arts | Écrivains et poètes

1 / 1

Portrait de Klaus Mann en mai 1949, peu avant sa mort des suites d’une overdose de somnifères.

Après s’être engagé dans l’armée américaine et avoir participé à la libération de l’Italie et de l’Allemagne, Klaus Mann tente de se réinsérer en Europe, avant de s’installer à Cannes où il se suicide le 20 mai 1949. Dans les jours qui précèdent, il achève un article sur la Lettre aux Américains de Jean Cocteau, texte qu’un autre grand écrivain allemand, le poète Paul Celan, venait de traduire en langue germanique (Der goldene Vorhang : Brief an die Amerikaner, Karl Rauch Verlag, Düsseldorf, 1949).