Lettres et arts | Artistes

1 / 5

Partitions de Jean Wiéner avec dédicace à Jean Cocteau. Partition de Vance Lowry (banjo et saxophone, paroles et musiques), avec dessin de Cocteau, 1923. Disque de Wiéner préfacé par Cocteau. Programme de jazz avec Vance Lowry. Son : extrait d’une interprétation de Wang wang Blues par Jean Wiéner.

Jean Wiéner était pianiste jazz improvisateur au bar Gaya et au Bœuf sur le toit. Vance Lowry, né à Londres, se produit au Théâtre de l’Alhambra en 1917, puis en 1921 au bar Gaya avec Jean Wiéner.

« Le Bœuf sur le toit […] Contrairement à la légende, ce bar et son restaurant n’appartiennent pas le moins du monde à Jean Cocteau. Il n’y possède que le titre, que le propriétaire Louis Moyses lui demanda l’autorisation de prendre comme enseigne. Cette enseigne, peinte par Jean Hugo, suspendue sous le ventilateur devant le bar, illuminé par des lampions tricolores et tout ce matériel si gai qui fait ressembler le barman en veste blanche à un prestidigitateur chinois. Au pied du piano où [il] improvise un pot-pourri de toutes les nouvelles danses françaises et américaines, le noir Vance souffle dans son saxophone toute la nuit […]. L’atmosphère du Bœuf sur le toit avait pris naissance au petit bar Gaya de la rue Duphot où Jean Wiener attira Darius Milhaud, où Cocteau attiré à son tour par Milhaud joua lui-même du jazz et où le bruit de ce jazz qu’il s’amusait à manier avec la collaboration de Georges Auric, de Marcelle Meyer et d’Arthur Rubinstein, firent le reste. »
(Francis Poulenc, article « Le bar Louis Moyses », Catalogue, n° 1, mars 1922.)