Livres | Journalisme

1 / 2

Dessins de Jean Cocteau accompagnant le quatrième article de Portraits-Souvenir, ici dans l’édition anglaise de 1956 (Paris album : 1900-1914, traduit du français par Margaret Crosland, W.H. Allen, Londres).

À cinq ou six ans, Cocteau voit au théâtre du Châtelet Le Tour du monde en quatre-vingts jours, pièce tirée du roman de Jules Verne, dont il conserve toute sa vie le souvenir émerveillé, au point de se mettre à son tour dans la peau de Phileas Fogg lorsque le journal Paris-Soir accepte de financer l’expérience, en 1936. Après les souvenirs, le voyage, mais sans jamais s’éloigner des souvenirs d’enfance : ce sera Mon Tour du Monde en quatre-vingts jours, en feuilleton dans Paris-Soir, du 1er août au 3 septembre 1936, en volume chez Gallimard en 1937, sous le titre Mon premier voyage.
L’article évoquant les spectacles vus enfant au Châtelet commence par cet avertissement : « Je souhaite d’être lu par les personnes qui restent des enfants coûte que coûte. Je les découvre entre mille. Un regard qui donne sur la féerie primitive protège mieux que tous les soins de beauté, tous les régimes, contre les insultes de l’âge. »