Lettres et arts | Artistes

1 / 1

Cocteau, étude pour l'affiche d'une exposition de peintures d'Édouard Dermit à la Librairie des arts à Nancy (9-31 décembre 1961).

Édouard Dermit (1925-1995), né de parents slovènes émigrés en France, est l’aîné d’une famille de cinq enfants. Quand il rencontre Cocteau en juillet 1947, à la librairie Paul Morihien à Paris, il est encore « chargeur au fond » aux mines d’Amermont-Dommary, à Bouligny (Meuse). Dès octobre 1947, il fait de la figuration dans L’Aigle à deux têtes et devient le compagnon du poète. En 1949, il tient le rôle de Cégeste dans le film Orphée et joue Paul auprès de Nicole Stéphane (Élisabeth) dans Les Enfants terribles.
On le retrouvera dix ans plus tard dans Le Testament d’Orphée. Mais la peinture l’attire plus que le cinéma ou le théâtre et, en 1959, une première exposition de ses tableaux a lieu à Paris, galerie Montmorency, suivie de deux autres expositions personnelles en 1961 et 1963, à Nancy (librairie des Arts) et Paris (galerie Lucie Weill).
Après la mort de Cocteau, Édouard Dermit se consacre entièrement à la gestion et au rayonnement de l’œuvre du poète qui le considérait comme son fils et dont il est devenu le légataire universel. Il apparaît une dernière fois à l’écran en 1964 dans Thomas l’imposteur, film de Georges Franju adapté du roman de Cocteau. Marié en 1966 à Éliane Dubroca, il a deux fils, Jean et Stéphane. Il meurt en 1995 des suites d’un cancer.