Spectacles | Théâtre

1 / 3

Échos de la première « répétition intime » de La Voix humaine à la Comédie-Française le 14 février 1930. Celle du lendemain sera troublée par une intervention du poète surréaliste Paul Éluard. Dessin publié dans Comœdia du 16 février 1930.

De nombreux journaux se font l’écho amusé ou ironique des curieuses « répétitions intimes » de La Voix humaine organisées par l’auteur les 14 et 15 février, avant la première de la pièce le 17. Ci-contre, des échos de la séance du 14 février, dans L’Ami du peuple du soir et Paris-Midi du lendemain.
L’histoire littéraire a surtout retenu l’esclandre causé par Paul Éluard le lendemain, dans une salle de mille places bourrée à craquer : « Assez ! Assez ! C’est à Desbordes que vous téléphonez ! », crie-t-il à deux reprises depuis un balcon, comme si le scénario transposait la relation de Cocteau avec son amant du moment.