Spectacles | Musique et danse

1 / 1

Picasso et la petite fille américaine : dessin de Jean Cocteau illustrant  Parade dans le Théâtre de poche (Paul Morihien, Paris, 1949). Voix : pour un documentaire radiophonique de 1957 réunissant Picasso, Massine et Ernest Ansermet qui dirigeait l’orchestre, Cocteau se souvient de la création de Parade en 1917 et de sa reprise en 1920.

Parade marque une date dans l’histoire du ballet moderne aussi bien que dans l’itinéraire artistique de Jean Cocteau lui-même. Picasso, Satie et Cocteau ont réuni leur talent pour donner naissance à ce « ballet réaliste » dont la première le 18 mai 1917, au Théâtre du Châtelet, fit scandale. Cocteau reprend pour Parade des éléments de David, projet avorté d’un ballet avec la collaboration de Stravinski. L’argument est très simple : devant un théâtre forain sont présentés trois numéros de music-hall servant de parade : prestidigitateur chinois, acrobates, petite fille américaine. Cocteau précise que « la chorégraphie de Parade a été faite techniquement par Massine d’après les directives de l’auteur. Les gestes de la vie étant, pour la première fois, amplifiés et magnifiés jusqu’à la danse. »