Livres | Essais et journaux

1 / 2

Poésie critique, choix de textes de Jean Cocteau réalisé par Henri Parisot pour les Éditions des Quatre-Vents en 1945, avec les conseils de l’auteur.

La « poésie critique » de Cocteau est importante et l’inscrit pleinement dans ce phénomène littéraire du XXe siècle qui fait du genre de l’essai un genre d’élection de beaucoup d’écrivains, jusqu’à même concurrencer le roman. Littérature, peinture, théâtre, variétés, cinéma, etc. : Cocteau, s’il n’aime pas les intellectuels, n’en est pas moins un « artisan d’idées » (Valéry, « Notre destin et les lettres », Regards sur le monde actuel, 1937), un critique d’envergure par l’acuité de jugements souvent originaux, par l’étendue des domaines artistiques abordés, et par son aptitude à entrer dans le règne de certains grands artistes comme Picasso.
Après le choix de textes établi par Henri Parisot en 1945 pour l’anthologie Poésie critique aux Éditions des Quatre-Vents, le lecteur peut évaluer ce génie critique de Cocteau par l’édition de ses Œuvres complètes chez Marguerat (à laquelle Parisot collabore), qui réunit dans les volumes IX, X et XI (1950 et 1951) un choix plus important d’articles, préfaces, hommages et « coupures de presse » dispersés. Suivent les deux volumes de Poésie critique chez Gallimard en 1959 et 1960.
Nous donnons ici un aperçu des principales publications critiques du poète en dehors des grands essais et des recueils présentés ailleurs (Opium, La Difficulté d’être, Journal d’un inconnu, Démarche d’un poète ; Le Rappel à l’ordre et Poésie critique I et II). Sauf exception (Le Mystère laïc, Essai de critique indirecte), nous ne montrons pas les éditions originales d’essais repris par Cocteau dans les Œuvres complètes chez Marguerat ou les deux volumes de Poésie critique chez Gallimard.