Spectacles | Cinéma

1 / 1

Orphée et Eurydice : le regard interdit. (Photo de tournage, 1950)

Orphée marque le second temps du cycle : après le regard volé, voici le regard interdit. Ce n’est plus en fraude qu’Orphée passe de l’autre côté du miroir, mais muni cette fois d’un sauf-conduit et guidé par un intercesseur autorisé. Mais ce passe-droit exorbitant se paie d’une condition monstrueuse : Orphée qui a vu les enfers ne pourra plus regarder Eurydice sous peine de mort… pour elle.