Images | Livres illustrés

1 / 12

Les éditions illustrées : Le Potomak (1919), Le Secret professionnel (1925), Le Grand Écart (1926), Thomas l’imposteur (1927), Le Livre blanc (1930), Opium (1930), Portraits-Souvenir (1935), Orphée (1944), Portrait de Mounet-Sully (1945), Drôle de ménage (1948), Démarche d’un poète (1953), Thomas l’imposteur (1956).

« Le dessin, cette autre forme d’écriture pour Cocteau, accompagne souvent ses propres livres, dès leur conception — c’est le cas du Potomak dont une partie se présente comme une sorte de bande dessinée, de Drôle de ménage où textes et dessins informent conjointement le livre ou encore d’Opium. Dans la plupart des cas cependant, le dessin intervient après coup, à l’occasion d’une nouvelle édition du texte, à tirage limité : Le Grand écart, Thomas l’imposteur, Le Livre blanc, Le Secret professionnel. Orphée appartient à cette catégorie et constitue certainement le plus bel exemple de livre de Cocteau illustré par lui-même. »
(Claude-Françoise Brunon, « Cocteau illustrateur de lui-même », Jean Cocteau aujourd’hui, Klincksieck, Paris, 1992.)