Aperçu de la B.U. Lettres et de quelques documents du fonds Cocteau. La « jeune fille bleue », une des treize lithographies de Jean Cocteau pour Douze Poèmes de Paul Valéry (Bibliophiles du Palais, Paris, 1959), tiré à 200 exemplaires, est aussi l’emblème du fonds, situé au cœur de l’université Paul-Valéry Montpellier III.

Le fonds Cocteau de l’université Paul-Valéry Montpellier III est conservé à la B.U. Lettres de Montpellier, route de Mende, 34000 Montpellier.
Catalogue en ligne : www.biu-montpellier.fr, Patrimoine/Lettres/Le-fonds-Cocteau
Consultation sur place uniquement, aux heures d’ouverture de la B.U.


Directeur de la B.U. Lettres : Marc Dumont.
Directeur scientifique du fonds Cocteau : Pierre Caizergues.
Responsable du fonds Cocteau : Sandra Blachon, 04 67 14 25 90 / sandra.blachon1@univ-montp3.fr
Conservateur : Karine Farenc, 04 67 14 25 91 / karine.farenc@univ-montp3.fr

*


Le fonds Cocteau de Montpellier est né en 1988 d’une donation d’Édouard Dermit, fils adoptif et légataire universel du poète, qui a souhaité favoriser ainsi, sur une proposition du professeur Pierre Caizergues, la création d’un fonds universitaire d’étude et de recherche sur Jean Cocteau et son temps. Sa donation initiale comprenait quelque trois cents pièces : ouvrages de et sur Cocteau, programmes, catalogues, cartons d’invitation, affiches, lithographies. Une deuxième donation importante d’Édouard Dermit, confirmée et amplifiée par son épouse Tania et ses deux fils, Jean et Stéphane, se fera après sa mort en 1995, suite à la découverte dans les archives de Milly-la-Forêt d’un grand nombre de documents destinés au fonds de Montpellier.
Très vite complété par des dons de Jean Marais (cent cinquante pièces), Lucien Clergue et Annie Guédras, le fonds est ouvert aux chercheurs en mai 1989, à l’occasion du centenaire de la naissance du poète, et un premier catalogue est publié.
Le fonds Cocteau n’a cessé de s’enrichir depuis, grâce à de nouveaux dons ainsi qu’à des achats en salle de vente publique ou chez des libraires, avec le soutien financier de la bibliothèque inter universitaire de Montpellier, du Centre d’étude du XXe siècle puis du Rirra 21 (Représenter et inventer la réalité du romantisme à l’aube du XXIe siècle), et surtout du Comité Jean Cocteau présidé par Pierre Bergé.
En 2003, le fonds Cocteau compte environ trois mille pièces. Il en compte aujourd’hui plus de six mille, couvrant la plupart des domaines où Cocteau a exercé son talent, de la poésie à la chanson, du théâtre au cinéma, du livre d’artiste et du dessin à la mode et la publicité.